Loading...

Selon une étude israélienne parue dans le Journal of Clinical Sleep Medicine, le ronflement serait un phénomène autant féminin que masculin. Sauf que les femmes ne l’assument pas du tout.

Le ronflement, ce fléau capable de détruire un couple ne serait pas qu’un nuisible ayant pour l’homme comme seul responsable. En effet, une étude israélienne réalisée sur près de 2000 adultes souffrant de troubles du sommeil, les femmes ronfleraient autant et aussi fort que les hommes. Voilà un constat qui risque de provoquer des débats à n’en plus finir !

Le professeur Nimrod Maimon, professeur à l’université Ben-Gourion et auteur de l’étude, a publié ses travaux sur le sujet du ronflement. Il a demandé à 1913 adultes âgés de 49 ans en moyenne, souffrant de troubles du sommeil, de remplir un questionnaire évaluant leurs ronflements. Puis, il les a observés durant la nuit.

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?
Loading...