Loading...

En juillet 1911, une vague de chaleur exceptionnelle a déferlé sur l’Europe, après avoir fait des dizaines de morts aux États-Unis. Les 22 et 23 juillet 1911, 38 °C ont été relevés à Lyon, Bordeaux et Châteaudun. En août, à Paris, les températures étaient supérieures à 30 °C pendant 14 jours. La canicule durera au total 70 jours.

En 1911, pendant quinze jours d’affilée, le thermomètre parisien a refusé de descendre sous la barre des 30 °C. « La chaleur bat nos murs, se répand sur le pavé de Paris ses éclaboussures de feu, dessèche les gosiers, brûle les crânes, et donne aux plus joyeux comme une envie de pleurer », décrit avec emphase le Figaro du 29 juillet.Voir l’image sur Twitter

Pour Lire la suite ? Cliquez ci-dessous?
Loading...